Connaître l’histoire coloniale, combattre les racismes et l’antisémitisme

Accueil > Racisme, antisémitisme et xénophobie > Christiane Taubira comparée à un singe : sévère condamnation en (...)

Christiane Taubira comparée à un singe : sévère condamnation en justice

mardi 15 juillet 2014, par la rédaction

Après les propos d’Anne-Sophie Leclere, candidate du Front national aux élections municipales de Rethel, dans les Ardennes (nord-est de la France), le défenseur des droits a écrit au procureur de la République de Paris pour dénoncer une « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence ».

Dans un reportage de l’émission Envoyé spécial, Anne-Sophie Leclere a assumé un photomontage publié sur sa page Facebook montrant, côte à côté, un petit singe et Christiane Taubira. En légende : « à 18 mois et maintenant ». « A la limite, je préfère la voir dans un arbre après les branches, que la voir au gouvernement », a récidivé la candidate aux caméras de France 2.
La candidate a été suspendu par son parti qui s’est défendu, en parlant d’« erreur de casting » ( ? ). Reste la question : le Front national a-t-il vraiment changé ?

Christiane Taubira était à Angers ce vendredi 25 octobre 2013. Pendant les discours officiels, une centaine d’opposants au mariage pour tous avaient entrepris de chahuter dans la rue sous les fenêtres du tribunal. Parmi eux, une jeune fille d’une dizaine d’années agitait une peau de banane et criait : « C’est pour qui la banane ? C’est pour la guenon ! ».

Après Cécile Kyenge, Christiane Taubira ... les femmes résistent.

[Mis en ligne le 19 octobre 2013, mis à jour le 28, puis le 15 juillet 2014]


Dernière minute [15 juillet 2014]

9 mois de prison ferme pour l’ex-candidate FN

Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales 2012 dans les Ardennes, a été condamnée, mardi 15 juillet, à neuf mois de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité par le tribunal de grande instance de Cayenne pour avoir comparé la garde des sceaux, Christiane Taubira, à un singe.

Le tribunal, saisi d’une plainte du mouvement guyanais Walwari, a assorti cette peine d’une amende de 50 000 euros et condamné le Front national à 30 000 euros d’amende. Cette décision va au-delà des réquisitions du parquet. L’accusée, qui n’avait pas été accompagnée d’un avocat, a le droit de faire appel.

Envoyé Spécial, dans les tréfonds du “Marinisme”

par Daniel Schneidermann, Arrêt sur images le 18 octobre 2013


Envoyé Spécial suit la candidate FN aux Municipales de Rethel (Ardennes), Anne-Sophie Leclere. Tout va bien. Le commentaire de la journaliste l’appelle "Anne-Sophie". On est visiblement copines. Et du coup, tous les téléspectateurs se sentent entraînés dans ce copinage. D’autant qu’on a fait sa connaissance derrière le comptoir de son magasin d’articles de pêche, on l’a suivie lors d’un déjeuner en famille, puis dans un porte-à-porte où, en quelques minutes, elle recrute une future co-listière pour les municipales (il lui manque encore 18 noms sur les 28 de la liste). On partage ses difficultés de militante, ses instants de bonheur familial, ses emportements raisonnables contre les étrangers qui ne laissent rien aux Français, et ses farouches protestations de brave fille pas raciste pour deux sous.

Oui, tout va bien. Elle est tellement sympathique, "Anne-Sophie", 33 ans, blonde, incarnation vivante du marinisme, tellement castée sur mesure pour nourrir une de ces innombrables enquêtes télé sur le thème "finalement-ils-sont-comme-nous-ils-sortent-dans-la-rue-et-n’ont-plus-honte". Et tout d’un coup, que se passe-t-il ? Il se passe que Anne-Sophie a posté sur son mur Facebook un montage photo pas cool du tout, dans lequel Christiane Taubira est assimilée à un singe. La journaliste, on le comprend, est estomaquée. Mais "Anne-Sophie" ne se démonte pas. Elle assume. "Elle arrive comme ça, franchement c’est une sauvage, quand on lui parle de quelque chose de grave à la télé elle vous fait un sourire, mais faut voir, un sourire du diable". Et ce n’est pas du racisme, ce montage ? interroge doucement la journaliste "Non ça n’a rien à voir, un singe ça reste un animal, un Noir c’est un être humain, j’ai des amis qui sont noirs (...) C’est une sauvage. A la limite je préfère la voir dans les arbres après les branches, que la voir au gouvernement".


Alors que l’on était tout prêt à vitupérer ce reportage "banalisant", voilà que tout d’un coup, il apparaît rétrospectivement justifié par le scoop monstrueux. C’est parce qu’elle a gagné la confiance de la candidate, que la journaliste peut tranquillement descendre avec elle dans les tréfonds terrifiants de son imaginaire. C’est parce qu’elle a joué, dans tout son reportage, le jeu de la "banalisation", la traitant et y participant à la fois, qu’elle peut spectaculairement dévoiler les dessous de cette banalisation. C’est parce qu’elle ne met pas en scène un excité au salut nazi à la Gabriac, mais un archétype du "marinisme", c’est parce qu’elle n’a pas passé tout le reportage à tenter de piéger ses modèles, que cette séquence, indépendamment des suites qui lui seront données par la direction du FN, est ravageuse pour ce "marinisme". Comment donner la parole, montrer, filmer, les dirigeants et les militants du FN ? Eternelle question posée à la presse, qui sera le sujet de notre émission, tournée dans quelques heures.

_____________________________

Christiane Taubira : "Le FN a des pensées mortifères et meurtrières"

Après avoir été comparée à un singe par une élue du FN dans l’émission « Envoyé spécial » jeudi dernier, Christiane Taubira a tenu à réagir à cette provocation en marge de sa visite dans la Drôme :


« Cette militante, qui est tout de même tête de liste FN dans sa commune, n’a visiblement pas compris qu’il faut faire semblant. Parce que cette personne connaît bien évidemment la pensée mortifère et meurtrière du Front national. On sait bien ce que le FN pense : c’est les noirs accrochés aux branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les Juifs au four, voilà les pensées profondes de ce Parti. » [1]

A la suite de quoi, le parti d’extrême droite a annoncé son intention de poursuivre la garde des sceaux en justice pour ses propos.

Chose vue, sous les fenêtres de Christiane Taubira, Garde des sceaux

[Source : le blog de Jean-Yves Lignel, journaliste au Courrier de l’Ouest]


La ministre de la justice, Christiane Taubira, était à Angers ce vendredi. Pendant les discours officiels, une centaine d’opposants au mariage pour tous avaient entrepris de chahuter dans la rue sous les fenêtres du tribunal. Ils sifflaient, ils criaient dans des mégaphones. Ils faisaient beaucoup de bruit. Mon ami Yannick est passé parmi eux. Il a vu une jeune fille d’une dizaine d’années qui agitait une peau de banane.
Et la gamine criait : « C’est pour qui la banane ? C’est pour la guenon ! ».
Voilà…

Auprès d’elle, pas un adulte n’a réagi. Certains ont même ricané. Les mêmes sans doute qui s’opposent à la loi, au nom du « respect de la vie » et qui m’abreuvent de communiqués.

Yannick était démonté de me raconter ça. Et je le suis à mon tour. Je ne décolère pas. Je suis sidéré de rage, de douleurs et de honte.

Mais on ne va pas épiloguer des heures. Je prie MM. et Mmes les animateurs des manifestations contre le mariage pour tous de ne plus m’adresser la parole désormais. Gardez vos tracts, vos mails, vos sermons et toute votre propagande.
C’est simple : on n’a rien à se dire. Rien.

Ajout du dimanche 27 octobre à 15h30 :

[...] Le site d’Angers Mag info a également posté un article sur le même événement, article qui vaut à mon avis toutes les confirmations.
Je note enfin que le site officiel de la Manif pour tous a publié une mise au point.

Le 26 octobre 2013

Jean-Yves Lignel



[1Le Dauphiné Libéré, 19/10/2013 à 21:02.