Histoire coloniale et postcoloniale

Accueil > la reconnaissance du passé colonial > le cinquantenaire en 2012 > colloque Nice 10-11 février 2012 : 50e anniversaire de la fin de la guerre (...)

colloque Nice 10-11 février 2012 : 50e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

samedi 21 janvier 2012, par nf

La section de Nice de la Ligue des droits de l’Homme organise à Nice un colloque pour le cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie. Les manifestations se dérouleront sur deux jours :

  • vendredi 10 février à 18h30 : représentation de Le contraire de l’amour, d’après le Journal (1955-1962) de Mouloud Feraoun
  • samedi 11 février de 9h à 17h30, le colloque proprement dit.

Ces différents événements se tiendront tous au CLAJ de Cimiez, 26 avenue Scuderi à Nice.

Colloque pour le cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

Affiche reprenant un dessin original de l’artiste Ernest Pignon-Ernest.

Vendredi 10 février 2012

Théâtre : Le contraire de l’amour, d’après le Journal (1955-1962) de Mouloud Feraoun (éd. Seuil, 1962).

Une production de la compagnie Passeurs de mémoires
Mise en scène : Dominique Lurcel
Jeu : Samuel Churin / Violoncelle : Marc Lauras

Participation aux frais : 10 €


Samedi 11 février 2012

Algérie 1962 : pourquoi une fin de guerre si tragique ?

- 50 ans après : ne plus occulter l’histoire
- Le rôle de l’OAS
- En France comme en Algérie, pour un regard apaisé sur ce passé

Il ne s’agit pas de « repentance » mais d’en finir avec les silences, les déformations, les tabous et les instrumentalisations de l’histoire. Cinquante ans après la fin de la guerre d’Algérie, il faut regarder sereinement ce passé pour dépasser le contentieux historique entre les deux pays et construire l’avenir de la Méditerranée.

Pourquoi la France a-t-elle eu tant de mal à accepter l’indépendance de l’Algérie ? Il faut revenir sur le rôle de l’OAS, qui s’est opposée à toute recherche d’une solution politique, faisant de nombreuses victimes y compris chez les Européens d’Algérie.

Il est important aujourd’hui de reconnaître clairement que la colonisation tournait le dos aux principes des droits de l’homme et de la devise républicaine.

Programme (chaque intervention sera suivie d’un débat)

9 heures : Accueil des participants

9 heures 30

  • Pourquoi une issue comme en Afrique du sud n’a-t-elle pas été possible ?
    par Gilles Manceron, historien, auteur de Marianne et les colonies, délégué Histoire, mémoire, archives de la Ligue des Droits de l’Homme
  • 10 heures 30
    La violence des ultras de l’Algérie française de 1945 à 1962
    par Jean-Pierre Peyroulou, docteur en histoire, auteur de Guelma, 1945, une subversion française dans l’Algérie coloniale
  • 11 heures 30
    La fin de la guerre vue par les Algériens
    par Abdelmadjid Merdaci, docteur d’Etat en sociologie, maître de conférence à l’université Mentouri de Constantine

Pause déjeuner

14 heures

  • L’histoire des rapatriés d’Algérie et la mémoire des pieds-noirs sont-elles compatible ?
    par Yann Scioldo-Zürcher, historien, chargé de recherche au CNRS, laboratoire Migrinter (Migrations internationales, espaces et sociétés)
  • Les mémoires blessées de la guerre d’Algérie
    par Benjamin Stora, professeur des universités, enseigne l’histoire du Maghreb à l’université Paris 13 Nord et à l’INALCO (sous réserve)
  • Ces Européens restés en Algérie après 1962
    par Pierre Daum, journaliste, auteur de Ni valise ni cercueil, éditions Actes sud

16 heures

  • France / Algérie, l’avenir se construit déjà
    Table ronde (modérateur Hassan Zerouki, journaliste) Avec Fatima Besnaci-Lancou présidente de l’association Harkis et droits de l’Homme, Jean-François Gavoury président de l’association des victimes de l’OAS (Anpromevo), Jean-Philippe Ould Aoudia président de l’Association Marchand-Feraoun (sous réserve), Jacques Pradel président de l’Association des pieds-noirs progressistes et de leurs amis.

17 heures

  • Clôture du colloque par le président national de la Ligue des droits de l’Homme, Pierre Tartakowsky.

____________________________________

Renseignements et inscriptions au colloque

- Sur le site : www.ldh-nice.org
- Par courrier à : LDH – Espace associations – 12 ter Place Garibaldi – 06300 Nice

<u<Partenaires

ANPROMEVO, Association des amis de Max Marchand, Mouloud Feraoun et leurs compagnons, Alternatifs, Association des Pieds-noirs progressistes, Attac, Coup de Soleil, Les Amis de la liberté, La FASE, FSU 06, MRAP, NICEA, NPA, PCF, Parti de Gauche, Patriote côte d’Azur, SNES 06…