Histoire coloniale et postcoloniale

Accueil > les nostalgiques de la colonisation > les pieds-noirs > l’ANPNPA a fêté son premier anniversaire

l’ANPNPA a fêté son premier anniversaire

jeudi 8 octobre 2009, par nf

L’association des “pieds noirs progressistes et de leurs amis” a tenu sa première assemblée générale le 3 octobre 2009. Une cinquantaine de ses membres se sont retrouvés à La Ciotat pour faire un bilan de l’année écoulée et évoquer des projets d’avenir.

« La démarche de l’association se fait par rapport à la mémoire pour reconstruire un contact avec l’Algérie, avec l’aide d’associations dont une qui est très active en Algérie : l’association des anciens appelés en Algérie contre la guerre » explique le président de l’ANPNPA, Jacques Pradel. « Nous œuvrons pour le rapprochement des peuples algérien et français ».

Communiqué ANPNPA du 5 octobre 2009

L’Association Nationale des Pieds noirs Progressistes et leurs Amis a tenu sa première Assemblée Générale le 3 Octobre à la CIOTAT.

L’assemblée générale a approuvé à l‘unanimité le rapport moral présenté par son président, Jacques Pradel, et le rapport financier présenté par le trésorier, Pascal Grebet.

L’Assemblée Générale a élu le Conseil d’Administration de l’association qui a confirmé dans leurs fonctions les membres du bureau provisoire désigné lors de la création de l’Association, et élu comme membre supplémentaire du bureau Mme Michelle Ballanger.

Au cours du débat d‘orientation générale, qui a été très riche, les membres de l’Association ont réaffirmé :

  • Leur détermination à dénoncer les résurgences idéologiques sur les aspects positifs de la colonisation, à lutter contre la réhabilitation des anciens OAS, et, notamment sur ces questions, à se démarquer des “nostalgéristes”. Ils entendent contribuer par leurs témoignages et analyses aux travaux que mènent les historiens sur la colonisation et la libération de l’Algérie.
  • Leur engagement à oeuvrer au renforcement des liens d’estime et d’amitié entre les peuples algérien et français, en multipliant en toute occasion les rencontres et les échanges entre ressortissants des deux pays. Ils ont particulièrement insisté sur la nécessité de mener des actions en direction de la jeunesse, et appellent à la création d’un office franco-algérien de la jeunesse.
  • Leur attachement à une coopération active et sincère entre la France et l’Algérie, libérée du poids d’un passé douloureux consciemment assumé de part et d’autre.
  • Leur volonté de travailler avec d’autres associations qui, en France ou en Algérie, agissent dans le même esprit.

L’association souhaite s’ouvrir à tous les pieds noirs qui adhérent à ces objectifs. Le qualificatif de « progressistes » ne correspond à aucune étiquette politique. Il signifie que les membres de l’ANPNPA sont partisans d’un avenir de progrès, de réconciliation entre les peuples des deux rives de la Méditerranée.

C’est pourquoi nous en appelons à tous les pieds noirs qui reconnaissent, une fois pansées les plaies ouvertes par la guerre et par l’exode, la nature fondamentalement injuste du système colonial qui fut imposé à l’Algérie et le bien fondé de la guerre de libération. A ces pieds noirs qui restent attachés à leur terre d’origine, et souhaitent, au fond d’eux-mêmes que la France et l’Algérie sachent bâtir ensemble, pour le bien de tous, un avenir de paix et de prospérité partagée, nous proposons de rejoindre et enrichir notre association.

Assemblée générale de l’ANPNPA, à La Ciotat le 3 octobre 2009.

Contact : ANPNPA, 43 Montée des Camoins, 13011 Marseille.
Tél : 06 28 73 00 99. Et pour le mail : anpnpa@orange.fr