Histoire coloniale et postcoloniale

Accueil > la France et les colonies > nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècle)

nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècle)

jeudi 19 septembre 2013, par nf

Un ouvrage collectif dirigé par Amaury Lorin et Christelle Taraud qui renouvelle les questions historiographiques sur le thème des colonisations européennes contemporaines dans une démarche comparative.

Amaury Lorin, Christelle Taraud (dir.),
Nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècles)
éd. PUF, août 2013, 244 pages, 20 euros.


Présentation de l’éditeur

Le passé colonial de l’Europe occidentale ne cesse de resurgir en ce début de XXIe siècle. L’histoire de cette dernière à l’époque contemporaine est, de fait, inintelligible si on la prive de sa composante coloniale. Mouvement général européen, phénomène de domination et d’oppression transcendant les frontières idéologiques, la colonisation a durablement modifié les sociétés « indigènes » et ce, jusqu’à l’intime, mais aussi les métropoles coloniales elles-mêmes. Elle revêt dans ce double mouvement, dans le cadre de « rencontres coloniales » extrêmement diversifiées, de multiples formes – y compris celle de l’extrême violence – selon les empires, les terrains coloniaux et les populations considérées.

Rassemblant dix-huit chercheuses et chercheurs qui lui assurent un caractère tant international que pluridisciplinaire, ce livre propose de plonger au cœur des sociétés coloniales, sans jamais détacher le fait colonial d’une perspective comparative qui le réintègre pleinement à l’histoire des sociétés métropolitaines dont elles sont issues.

La première partie de l’ouvrage, « Construire l’Empire », s’intéresse d’abord aux divers efforts de mobilisation, notamment culturelle, et aux mécanismes de propagande engagés par les régimes européens lors de leurs progressives « entrées en Empire ». Cette partie a aussi pour ambition d’éclairer, au travers d’expériences très dissemblables, la nature de ces mêmes entrées et de ce qu’elles racontent sur les débuts des colonisations européennes contemporaines.

La deuxième, « Acteurs et pratiques des colonisations européennes », s’arrête ensuite sur quelques expériences, individuelles ou collectives, d’acteurs, d’actrices et de groupes sociaux confrontés au fait colonial, et sur l’intersection des trajectoires entre populations colonisatrices et colonisées. Elle s’efforce également de mettre au jour la circulation des pratiques, l’échange des expériences et la concurrence des « modèles » de colonisation entre les espaces impériaux européens.

Enfin, la troisième partie de l’ouvrage, « Violences en situation coloniale », est consacrée aux formes particulières et spécifiques de violences, souvent extrêmes, exercées dans divers contextes coloniaux tout au long de la période.

Table des matières

  • Préface de Catherine Coquery-Vidrovitch
  • Introduction. Pour une nouvelle histoire comparée des colonisations européennes aux XIX et XXe siècles (Amaury Lorin et Christelle Taraud)

Première partie – Construire l’Empire

  • Chapitre 1. Du gibier au colonisé ? Chasse, guerre et conquête coloniale en Afrique (France, Royaume-Uni, Belgique, 1879-1914) (Lancelot Arzel)
  • Chapitre 2. Une conquête pacifique ? Auguste Pavie, l’explorateur aux pieds nus (Cambodge-Laos, 1876-1895) (Isabelle Dion)
  • Chapitre 3. Le Reich et l’Allemagne à l’âge des empires coloniaux et de l’impérialisme européen (1871-1919) (Christine de Gemeaux)
  • Chapitre 4. Apprendre à aimer un fantôme : propagande pro-impériale, mémoire de Léopold II et culture coloniale en Belgique (1880-1960) (Matthew G. Stanard)
  • Chapitre 5. L’Empire des dictateurs : la propagande coloniale sous Salazar et Mussolini (1922-1940) (Nadia Vargaftig)

Deuxième partie. Acteurs et pratiques des colonisations européennes

  • Chapitre 6. Les gouverneurs généraux de la France coloniale (1880-1914) : servir la République aux colonies (Nathalie Rezzi)
  • Chapitre 7. Tourisme et colonisation : les hill stations himalayennes de l’Empire britannique des Indes (Darjeeling, Simla, Mussoorie, Nainital, 1820-1947) (Isabelle Sacareau)
  • Chapitre 8. La légende coloniale des Corses : les Corses et l’Empire colonial français (XIXe-XXe siècles) (Vanina Profizi)
  • Chapitre 9. La revendication de la nationalité française par les Juifs de Tunisie (1881-1939) (Claude Nataf)
  • Chapitre 10. L’asiatisme anticolonialiste et anti-impérialiste de Georges Clemenceau (1885-1929) (Matthieu Séguéla)
  • Chapitre 11. Indochine SOS : Andrée Viollis et la question coloniale (1931-1950) (Anne Renoult)

Troisième partie. Violences en situation coloniale

  • Chapitre 12. De l’« extermination » à la « mise en valeur » des colonies : le triomphe de l’exception française (1885-1931) (Olivier Le Cour Grandmaison)
  • Chapitre 13. L’Italie fasciste et la violence coloniale : les camps de concentration en Cyrénaïque (1930-1933) (Nicola Labanca)
  • Chapitre 14. La violence par procuration : les Britanniques dans la guerre Mau Mau du Kenya (1952-1960) (David M. Anderson)
  • Chapitre 15. Le massacre des ex-prisonniers de guerre coloniaux le 1er décembre 1944 à Thiaroye (Sénégal) (Armelle Mabon) [1]
  • Chapitre 16. Poussières d’Empire : les soldats marocains dans le Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (1947-1972) (Nelcya Delanoë)

[1Lire l’entretien avec Armelle Mabon, publié par ailleurs : retour à Thiaroye.