Histoire coloniale et postcoloniale

Accueil > La reconnaissance du passé colonial > quarante ans après, le temps de tourner la page est venu

quarante ans après, le temps de tourner la page est venu

jeudi 28 juillet 2005, par la rédaction

Un Niçois, rapatrié d’Algérie, répond au discours haineux de l’extrême droite.

La réunion du conseil municipal de Nice, le 8 juillet 2005, a donné l’occasion au Front National de faire, au détour d’une délibération consacrée aux subventions accordées à plusieurs associations de rapatriés d’Algérie [1], une intervention haineuse contre le président Abdelaziz Bouteflika. Marie-France Stirbois a fustigé les condamnations par le président algérien de la loi du 23 février sur les bienfaits de la colonisation française - sans oublier les inaugurations de stèles en mémoire des activistes de l’OAS. Marie-France Stirbois a terminé son intervention en exaltant le "merveilleux travail de la France accompli en Algérie. Aujourd’hui ce paradis n’existe plus ! Vauzelle ferait mieux d’augmenter les subventions aux associations niçoises plutôt qu’à la wilaya d’Alger" [2].

Cet épisode a suscité une réaction de JPK, rapatrié d’Algérie. Nous sommes heureux de la publier ci-dessous [3].

Plus de 40 ans après la tragédie algérienne qui s’est traduite par un exil de près d’un million de personnes nées en Algérie, le temps de tourner la page est venu. Aujourd’hui nombre de rapatriés retournent aux sources de leur vie (séjours en Algérie) et sont accueillis fraternellement par les Algériens.

Les partisans de l’Algérie française furent nombreux parmi les rapatriés (pieds noirs ou harkis). On ne refait pas l’Histoire ! Et dans le cœur de chaque rapatrié il y a un bout de terre à lui... là-bas. Et il est d’autant plus scandaleux que des partis politiques (le FN en particulier) essaient de récupérer la douleur et le souvenir de ces Français qui aspirent à une paix et à une fraternité renouvelée de part et d’autre de la Méditerranée.

Aujourd’hui où le Parlement recommande aux manuels scolaires de reconnaître "le rôle positif de la présence française" les vieux démons de l’obscurantisme réapparaissent et les nostalgiques de l’Algérie française espèrent par un lobbying forcené, menés par les vieux routiers du FN, repenser l’Histoire.

Il y a des provocations qui déshonorent leurs auteurs. Une stèle pour les assassins de l’OAS qui ont contribué par la politique de la terre brûlée en particulier à ne donner aucune chance à la fraternisation dans l’indépendance algérienne... Non !

Les Pieds noirs ont déjà assez souffert pour qu’on ne puisse encore aujourd’hui les amalgamer avec des partis d’extrême droite. Ils votent et sont citoyens comme tout à chacun et militent dans tous les partis et syndicats de France. Toute initiative genre celle de Marignane ne peuvent qu’être des actes de haine que tout rapatrié ou fils de rapatrié ne peut que condamner.

JPK (rapatrié d’Algérie)


[1Pour un total de 28 000 euros.

[2D’après l’association ADN, aucun conseiller municipal n’a protesté contre ces derniers propos.

[3Source : http://www.salade-nicoise.net/artic..., sur le site salade-nicoise.net.